Les deux phases de la maladie

                                                             (suivant ce qu'avait déjà mi au jour la médecine chinoise).

 

 

"La maladie ne s'intéresse pas à ceux qui ont envie de mourir"

Lawrence Durrell

                                      

 

 

                                        C'est comme le fonctionnement d'un moteur à explosion à deux temps ;                                         

                                      Analogie avec ce qui se passe avec la maladie (voir les détails plus bas)  :
       Admission : apparition de la situation conflictuelle
      
  Compression : stress qui se biologise dans un organe ou fonction (phase active)
     
  Détente : "explosion" qui est le début  de la résolution de la situation conflictuelle
        ce qui conduit à "l'échappement" qui est ce qui témoigne de cette résolution (phase de réparation)

 

 

      - 1ère phase : phase active = la situation conflictuelle est toujours active (à résoudre) et c'est le déclenchement automatique

                          d'une somatisation correspondante aux ressentis conflictuels (comme tentative symbolique

                          de résoudre la situation conflictuelle en le faisant exprimer par le corps et en baissant considérablement le stress initial) ;

                          le caractère de cette somatisation peut toutefois engendrer d'autres conflits surajoutés selon la manière

                          dont le sujet va la vivre et en fonctions de ses croyances, de ses peurs liées à son histoire personnelle.

                          Le cerveau (automatique) n'ayant pas d'état d'âme, il ne peut pas prendre en compte la manière dont le sujet

                          vivra ce qui est déclenché somatiquement ; il a dû réagir dans l'urgence ( « mal à dire » = programme de survie).

                          qui est  sont stocké dans le tronc cérébral (à la base du cerveau) et appelé aussi "cerveau reptilien"

                          et qui est apparu chez les poissons il y a près de 500 millions d’années.
 

(source)

 

     - 2ème phase : phase de réparation = la résolution de de la situation conflictuelle  ;

                            la réparation des tissus, des fonctions intervient car la situation conflictuelle est résolue complètement.

                            La somatisation spécifique n'a donc plus lieu de se maintenir.

                            La 2ème phase peut aussi générer des conflits du fait de l'inconfort etc.

                            qu'elle pourrait constituer ; il est donc important d'arriver aussi à les résoudre.

                            Il peut alors aussi survenir de nouveaux conflits surajoutés crées alors par la réaction

                            conflictuelle du sujet par rapport à l'inconfort, les conséquences etc. de cette phase.

 

 

Mouvement "biphasique" du moteur à deux temps.

Analogie avec ce qui se passe avec la maladie :

Admission : apparition de la situation conflictuelle qu'on a dû "avaler"

Compression : stress se biologise dans un organe cible (phase active)

Détente : "explosion" de la solution trouvée pour annuler la situation conflictuelle

qui conduit à "l'échappement" de la situation conflictuelle(phase de réparation)

 

 

 

"Toute idée conçue dans l’âme est un ordre auquel obéit l’organisme :
ainsi, la représentation de l’esprit produit dans le corps

ou une vive chaleur ou le froid ;

elle peut engendrer ou guérir la maladie.

disait déjà Saint Thomas d’Aquin, annonçant déjà ce que constituent

et comment s'articulent les deux phases des maladies.
 

 

"Il y a des maladies qui sont saines."

Eugène Ionesco

 

 

Les deux phases de la maladie

gonfler / creuser / bloquer / débloquer

 

 

et ne sont que des options conformes aux Lois naturelles :

"gonfler" comme "débloquer" activent le principe d'action (Yang),

"creuser" comme "bloquer" le principe de fuite (Yin)

Cf. Les découvertes du Pr Henri Laborit et "L'inhibition de l'action"

qui le démontrent et bien avant ce qu'a prétendu découvrir le Dr Hamer.

 

 

 

AVERTISSEMENT IMPORTANT :

nous n'adhérons en aucun cas à la Biologie-Totale

que nous refusons vu les dérives qu'elle génère

par manque criant de précaution, d'éthique et de déontologie appliquées.

Tout autant, nous ne cautionnons en aucune manière les comportements intégristes et outranciers du Dr Hamer

même s'il ne faut pas "jeter l'enfant avec l'eau du bain" !

Nous ne laisserons pas confisquer par les partisans de telles approches iatrogènes

les essentielles découvertes relatives à l'interdépendance du psychisme et du physique

et dont l'accompagnement thérapeutique devrait être réservé

à des psychothérapeutes aguerris, nantis et usagers des plus hautes éthique et déontologie,

 pour être considérés comme dignes de porter ce titre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phase active

(sympathicotonie)

la situation conflictuelle psychobiologique n'est pas résolue)

 

 

 

 

 

 

= PHASE FROIDE

 (médecine chinoise)


 

Phase de réparation
(vagotonie)

(vagotonie suite à la conflictolyse)
 (la situation conflictuelle psychobiologique
est résolue)

 

 

= PHASE CHAUDE

(médecine chinoise)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Ça gonfle" :

Multiplication

cellulaire, tumeur,

adénome, polypes

 

 

 

 

"Ça creuse" :

Réduction cellulaire.

Arrêt de la croissance tumoral.

Déblayage par des champignons,

des mycobactéries (B. K.)

et des  bactéries : fonctions d'éboueurs,  

sinon formation de kystes

(ouvriers "saisonniers")

 

 

 

 

 

"Ça gonfle" :

Multiplication

cellulaire, tumeur,

adénome

 

 

 

"Ça creuse" :
Réduction cellulaire.
Arrêt de la croissance tumorale.
Déblayage par des champignons,
des mycobactéries (B. K.)
et des  bactéries : fonctions d'éboueurs,  
sinon formation de kystes

(ouvriers "saisonniers")

 

 

 

 

 

 

 

 

"Ça creuse" :

Réduction cellulaire,

ulcère, micro-ulcère,

géodes, caverne

 

"Ça gonfle" :

Multiplication cellulaire aidée

par  les bactéries

(fonction restauratrice)

(ouvriers "saisonniers")

 

 

 

 

"Ça creuse" :

Réduction cellulaire ..

Ulcère, micro-ulcère

 

"Ça gonfle" :

Multiplication cellulaire aidée par les virus

(ouvriers "saisonniers")

 (fonction de restauration).

 

 

 

 

 

 

"Ça bloque " : bloquer ou freiner

une fonction

"Ça débloque " : débloquer cette fonction.

 

 

 

 

"Ça débloque " : débloquer ou accélérer    une fonction.

"Ça bloque ": bloquer cette fonction

 

 

 

 

 

 

 

 

AVERTISSEMENT IMPORTANT :

nous n'adhérons en aucun cas à la Biologie-Totale

que nous refusons vu les dérives qu'elle génère

par manque criant de précaution, d'éthique et de déontologie appliquées.

Tout autant, nous ne cautionnons en aucune manière les comportements intégristes et outranciers du Dr Hamer

même s'il ne faut pas "jeter l'enfant avec l'eau du bain" !

Nous ne laisserons pas confisquer par les partisans de telles approches iatrogènes

les essentielles découvertes relatives à l'interdépendance du psychisme et du physique

et dont l'accompagnement thérapeutique devrait être réservé

à des psychothérapeutes aguerris, nantis et usagers des plus hautes éthique et déontologie,

 pour être considérés comme dignes de porter ce titre.

 

 

Dans tous les cas, il est important de faire diminuer et d'employer tout ce dont le sujet a à sa disposition pour faire baisser

tout stress, de quelque nature que ce soit : en savoir plus sur les effets d'un stress qui perdure , d'une peur non résolue

sur la santé etc. : "Ce que finit par entraîner la peur de..."  (extraits :)

Chez un animal comme chez un patient qui se sentent atteints d'une maladie incurable et dont ils peuvent ressentir la fatalité, le cerveau appellera et autorisera les virus en très grand nombre pour accélérer le processus allant vers l'autodestruction inéluctable ; cela permet aux cellules de tout le corps de pouvoir ainsi ultérieurement servir au "recyclage" ; on parlera alors d'une infection généralisée voire d'un mystérieux virus hospitalier, qualifié quelque fois d'atypique (!), dont pourtant l'autorisation d'intervenir a été subordonnée à l'ordre préalable du cerveau ;  mais, en tous cas, il sera fatal et emportera le sujet. Toutefois, chez l'homme, la survenance de cette échéance dépendra souvent de l'analyse qu'il fera de la situation, qu'elle soit consciente ou inconsciente ; cela déterminera alors, en dernier ressort,  son choix de continuer à vivre ou non.

(Un autre cas étonnant : un cytomégalovirus qui fait une volte-face étonnante !)

 

« Il faut savoir que la quantité de bactéries contenues dans un corps humain correspond

à peu près à une masse aussi grosse  qu'une tête d'homme.

La maladie ne vient donc pas de la présence de bactéries,

mais d'un système immunitaire [ ° ] affaibli qui ne peut plus maintenir l'équilibre. »

Dr Laurence Badgley, cité dans Sida Espoir, Ed Vivez Soleil

[° Att ! Le système immunitaire est un concept fondé sur un dogme].
Je préciserais qu'en fait c'est le cerveau lui-même qui mène le jeu concernant le rôle dévolu
à ces bactéries dans la seconde phase des maladies; comme on le constatera ci-après encore :
 

 

L'autorisation d'intervention des virus, des bactéries et autres mycobactéries est en fait un programme de survie dont la survenance est décidée et orchestrée par le cerveau. Par exemple, les phases conflictuelles des cancers qui font de la masse s'expriment au travers de la fabrication d'un super organe ayant un rôle précis : il n'est jamais le résultat de quelque anarchie biologique que ce soit ; quand la situation conflictuelle originelle est résolu, en phase de réparation, ces virus etc. sont envoyés sur ordre du cerveau pour enlever, dégager,  recycler les tumeurs qui sont devenues dès lors inutiles. "La fonction crée l'organe" : comme cette fonction a disparu ici, le super organe doit donc disparaître. On comprend mieux alors en quoi consistent leurs rôles spécifiques ; ils sont donc très utiles et c'est la raison pour laquelle, étant intervenus sur ordre du cerveau,  on n'arrivera jamais à les éradiquer ; quand on tente de le faire avec les meilleures intentions du monde,  ils mutent en définitive, car il y va de leur survie, fondée sur leur rôle fondamental : ils sont essentiels à la survie des espèces vivantes ; les supprimer ou tenter de le faire procéderait  finalement d'une grande ignorance, certes compréhensible au regard de l'histoire de la médecine occidentale ; vous pourrez mieux le comprendre encore en lisant  l'exemple de la brebis égarée (article de Richard Sünder) et aussi grâce à ce que j'ai pu réunir dans un texte continu réalisé à partir d'échanges sur le forum de Biologie-Totale (Yahoo Groupes), sur ce qui se passe réellement lors d'une banale épidémie de grippe

Faut-il craindre la grippe aviaire ? Savez-vous que la souche responsable reste en effet d’autant plus mystérieuse que « le virus n’existe pas encore » ?

(octobre 2005) (plus de détails).

 

Découvrir en détails la psychobiologie ou comment se traduit somatiquement (dans le corps)  une situation conflictuelle non résolue.

Ce qui est approprié de faire quand "Quand survient le mal-à-dire "

 

 

sante et medecine

 

 

 

 

 

Ce qui expliquerait la survenance des maladies :

Ce qui se passe lorsque la peur de... (exemple : attraper une maladie) ne se résout pas.

Un cas surprenant : un cytomégalovirus qui fait une volte-face étonnante !

Exemple de guérison avec l'aide de la psychobiologie (col de l'utérus)

D'autres cas de mal-à-dire qui se forgent dans le ventre maternel.

Les hamsters enfumés (tabac) attrapent-ils le cancer

Le cerf qui perd son territoire et l'infarctus ?

"Le langage de la guérison" (J.-J. Crèvecoeur)

Ce qui se passe lorsqu'une brebis s'égare.

Ne vous agrippez pas à la grippe !

 

 

Là où la psychobiologie moderne rentre en résonance avec les médecines primitives :

       "Que notre vie intérieure s’enlaidisse et nous risquons fort de tomber malades ? (...)

 On sait bien que les traumatismes affectifs, les ruptures, les non-dits graves, les amertumes, les haines…

         sont autant de “laideurs intérieures”, qui provoquent notamment des cancers" :

"Les Clés de la santé indigène" (Jean-Pierre Barou & Sylvie Crossman aux éd. Balland)

 

                                          

Principaux domaines abordés sur le site Retrouver son Nord :

                                        Santé  -  Dépendances  -  Couple  -  Famille  -  Habitat  - Développement personnel

                                                                                               envoyer un courrier à  Retrouver son Nord  vos avis reçus sur nos activités et sur ce site 

                                                                            Pour être informé des nouveautés via la NEWSLETTER,

                                                                                                         laissez-nous votre adresse

                                                                                                                 en cliquant ici

                                                                                       et en envoyant tel quel le message, c'est tout !

 

                                                                        Si vous voulez faire connaître ce site à des connaissances,

                                                                     avertissez-les en cliquant ici et envoyez leur tel quel le message

                                                                                       ou avec un petit mot d'accompagnement.

 

                                                               Découvrir ce que nous proposons en séance

 

                                                                                                                retour à laa page d'accueil