Découvrez les messages de votre corps grâce aux énergies Yin/Yang

Texte inspiré par Christian Rasez (In memoriam)

 

Symbole de l'équilibre parfait, relayé par la philosophie du Tao.

Nos deux chats : Pitchounette et Misti

 

"Dans la philosophie chinoise, le yin (陰 ou 阴 ; pinyin : yīn) et le yang (陽 ou 阳 ; yáng) sont deux catégories symbiotiques et complémentaires, que l'on peut retrouver dans tous les aspects de la vie et de l'univers. Leur complémentarité se démarque des couples opposés, plus répandus dans les philosophies occidentales, comme l'idée du Bien et du Mal. Dans la cosmologie chinoise, ce sont les deux entités qui suivent le souffle originel qi à l'œuvre dans toutes choses.
Par exemple :
* Le yin est associé à la Lune qui représente la part féminine de la nature.
* Le yang est associé au Soleil qui représente la part masculine de la nature.

Selon le Shuowen jiezi, dictionnaire de la dynastie Han, le sens de yin est : « sombre, [Ndlr :comme] le sud de l'eau ou le nord de la montagne » ; celui de yang est « forte brillance ».
Certains ont proposé que les termes yin et yang viendraient des mots sanskrits linga et yoni. Néanmoins, ils apparaissent avant l'introduction en Chine du bouddhisme, véhicule de la culture indienne. On les trouve en effet au chapitre 42 du Dao De Jing : « Le Dao donne naissance à l'un, l'un au deux, le deux au trois, le trois aux dix-mille choses et êtres, les dix-mille choses et êtres supportent le yang et embrassent le yin » .
Le symbole Yin-Yang, appelé en Chine « poissons yin et yang » , forme la plus répandue du tàijítú des taoïstes et des néo-confucianistes, représente le Tao résultant de la dynamique de ces deux principes, l'unité au-delà du dualisme. (repris de Wikipedia)"

 

Découvrir son corps, ses émotions grâce aux énergies chinoises, quelle aventure !

 

 Je m’éveille toutes les nuits à la même heure !

Vers 11h du matin, j’ai besoin de manger du sucre !

J’ai un coup de pompe vers 17h !…

 

Pourquoi cet événement, ce stress, ces douleurs ?  Que comprendre ?

 

 

En s'inspirant de la "CHARTE DE BIORYTHME DES ORGANES" décrite par Johanne Alary, on se réfère à l'horloge biologique dont nous sommes dépendants. Les changements d'horaire de travail ou les voyages intercontinentaux nous font prendre conscience à quel point nous y sommes sensibles.  

 

 L'Horloge biologique (calculée suivant le soleil et pas l'heure d'été ou d'hiver)  :

"Le temps solaire est une mesure du temps basée sur la définition de midi  solaire : c'est l'instant où le Soleil atteint son point le plus élevé dans le ciel, en un endroit donné de la Terre." (cf. encyclopédie Wikipédia).

"L'heure d'été est un régime utilisé par un grand nombre de pays consistant à ajuster l'heure locale officielle, généralement d'une heure par rapport au fuseau horaire standard pour les périodes du printemps, de l'été et du début de l'automne." (cf. encyclopédie Wikipédia).

"Faisant suite à la mise en œuvre du changement d'heure en 1976 en France ainsi que dans de nombreux pays de l'hémisphère nord comme de l'hémisphère sud, avec l'objectif principal d'économiser l'énergie, le régime de l'heure d'hiver consiste à repasser à l'heure qui avait cours avant le passage à l'heure d'été, en retirant soixante minutes à l'heure légale au début de la période hivernale." (cf. encyclopédie Wikipédia).

Suivant l'heure solaire :

            de 1 à 3 h : Foie
            de 3 à 5 h : Poumons
            de 5 à 7 h : Gros intestin
            de 7 à 9 h : Estomac
            de 9 à 11 h : Rate
            de 11 à 13 h : Cœur
            de 13 à 15 h : Intestin grêle
            de 15 à 17 h : Vessie
            de 17 à 19 h : Reins
            de 19 à 21 h : Maître Cœur - Sexualité
            de 21 à 23 h : Triple foyer - Réchauffeur
            de 23 h à 1 h : Vésicule biliaire

Attention : pour la Belgique et les pays environnants, voici la conversion à faire (horaire d'été / hiver)

 *  l'heure d'été est le TU (temps universel) + 2 heures : donc il faut retrancher 2 heures à ce qui est indiqué dans le tableau précédent

    pour tomber sur l'heure en TU exacte ; par exemple, il faudrait donc considérer qu'à 6 h du matin, il est en fait 4 heures et donc les "poumons"
    comme organe cible" (il y a en fait deux heures de décalage avec le TU).

*  l'heure d'hiver est le TU (temps universel) + 1 heure : donc il faut retrancher 1 heure à ce qui est indiqué dans le tableau précédent

    pour tomber sur l'heure en TU exacte ; par exemple, il faudrait donc considérer qu'à 7 h du matin, il est en fait 6 heures

    et donc le "gros intestin" comme organe cible" (il y a en fait une heure de décalage avec le TU).

 

Les Taoïstes (Chine) en sont venu à formuler le cycle bio-rythmique des organes. A tout instant de la journée, nos méridiens et nos circuits électromagnétiques sont nourris de cette énergie vitale qui nous vient du Qi intérieur et du Qi extérieur. Chacun des principaux méridiens a une période intense d'une durée de deux heures.  A l'intérieur de ce bloc horaire, la circulation de l'énergie est à son maximum et l'organe fonctionne au plus fort.   Suite à un désordre énergétique (stress, malaise...), notre circulation d'énergie sera alors bloquée ou diminuée à un certain endroit de notre corps.  Ceci entraînera donc une perturbation dans un de nos organes, ou de son circuit. La fluidité de la circulation de l'énergie étant entravée, nous subirons alors différents inconforts ou malaises.

 

 

Que signifient, par exemple, des insomnies à heures fixes ou des périodes régulières d'intense fatigue durant la journée, ou tout autre désordre observé toujours au même moment ?

Elles sont donc à mettre en rapport avec l'horloge biologique.

Il est alors judicieux de mettre en rapport l'organe touché avec l'état physiologique de l'organe concerné (et donc tout ce qui peut bien le perturber : toxiques, alimentation ...) et/ou en rapport avec sa symbolique psychobiologique : comprendre alors quel est la situation conflictuelle sous-jacente à résoudre et qui provoque donc cette perturbation (exemple vécu par rapport à l'utérus et, en l'occurrence, la sexualité). Grâce à d'importantes découvertes scientifiques, on sait maintenant qu'un organe peut faire l'objet d'un transfert d'un surstress ; c'est le "cerveau automatique" qui, tout comme pour les réflexes, gère cette fonction. A titre d'exemple, découvrir cette essentielle expérience du Pr Henri Laborit ("Inhibition de l'action" qui se somatise en maladie).

Si malgré une recherche personnelle et la mise en lien de la symbolique organe-conflit en rapport avec les déclenchements horaires dont il est question ici, vous n'êtes pas satisfait du résultat, il y a sans doute un conflit psychobiologique et/ou des résistances à la guérison cachées ; pour arriver à le résoudre, un accompagnement psychothérapeutique tel que nous vous le proposons peut s'avérer nécessaire ; vous pouvez aussi recourir à une intervention géobiothérapeutique qui intègre aussi cette dimension psychique dans une approche holistique.

Exemple vécu par rapport au sommeil perturbé : un monsieur vient me trouver parce qu'il n'arrive quasiment plus à dormir. J'engage ce que je décris comme procédure opportune dans pareil cas (cf. "Quand survient le « mal à dire »"). Il m'indique qu'il n'arrive à dormir que dans son divan ! Le conflit est donc réactivé quand il se trouve couché dans son lit. Je lui demande d'imaginer ce qu'il voit sur une photo représentant quelqu'un de couché sur un lit ; d'emblée, il me répond on dirait que la personne est morte ! Je lui demande ce qui s'est passé de perturbant lorsque cela a commencé (quelques semaines avant) : sa marraine a été hospitalisée et il a peur qu'elle meure et ceci est aggravé à cause du fait qu'il est le dernier membre en vie de la famille. Dans la suite de l'entretien, il me fait part avec émotions que son père, comme sa mère, sont morts sur un lit d'hôpital ! Ce qu'il a exprimé alors émotionnellement a montré que le deuil de la perte de ses parents n'était pas fait ; après qu'il ait mis en action le processus d'auto-guérison pour y arriver, il a pu de nouveau dormir dans son lit. 

 

Autre exemple : ce petit garçon qui faisait des "rêves" angoissants ('Mémoires des murs, des objets').

 

Voir aussi des moyens complémentaires pour améliorer la qualité de son sommeil (fiche pratique).

 

------------------------------------------------------------------------

 Principaux domaines abordés sur le site Retrouver son Nord :

                                                      Santé  -  Dépendances  -  Couple  -  Famille  -  Habitat  -

                                                                    Développement personnel    Autarcie

                                                                                   envoyer un courrier à  Retrouver son Nord  vos avis reçus sur nos activités et sur ce site 

                                                                            Pour être informé des nouveautés via la NEWSLETTER,

                                                                                                                     cliquez sur :

                                                                                   

                                                                       

                                                                 Découvrir ce que nous proposons en séance

 

                                                                                                                retour à laa page d'accueil