AÏE, MON COUPLE !  :

COMMENT CONSTRUIRE SON COUPLE IDEAL

 

 

 

« Tu dis que tu aimes les fleurs, tu les coupes,
Tu dis que tu aimes les poissons, tu les manges,
Tu dis que tu aimes les oiseaux, tu les mets en cage,
Quand tu me dis "Je t'aime" j'ai peur. »
Jacques Prévert.

 

Chapitre du site regroupant les thématiques relatives au Couple.
 


 

Nous choisissons souvent un conjoint qui, à l’expérience, semble ne pas nous convenir du tout. Là non plus le hasard n’existe pas. Que de souffrances répétées, que de séparations douloureuses pourraient être évitées si nous comprenions réellement le sens de ces unions conjugales.

Regarder à la fois dans nos enfances respectives et nos familles propres est toujours une source de multiples libérations. Les événements qui suscitent ces souffrances renferment en eux-mêmes autant de messages et d’outils libérateurs, mais faute d’en être conscients, les mêmes plats sont resservis inlassablement. Prendre consciences des lourdes transmissions intergénérationnelles ("valises familiales") est souvent déjà libérateur. 

Le couple étant lié étroitement aux programmations familiales en les exprimant d'ailleurs la plupart du temps à son insu, se rendre aussi sur la page  Famille   pour y découvrir d'autres textes. Le travail en thérapie de couple est puissant et permet de se dégager très rapidement de conflits qui pourraient paraître insurmontables parce que, par exemple, très anciens ou présents dans chacun des couples successifs.

 

Voir ce que nous proposons comme thérapie de couple.

 

peril

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zone de Texte:  
"Ce qui met en péril une relation de couple"  par Christiane Perreau 
à la lumière de ce qu'apportent les Constellations Familiales.
 



 
"Nous avons vu (...) l’importance des premiers partenaires dans l’existence d’une personne et dans la réussite d’une relation de couple. Réussir une relation de couple est un souhait profond et échouer dans cette relation constitue une peur fondamentale et est source de difficultés voire de traumatismes. Vivre des difficultés de couple réactualise la plupart du temps des conflits de l’enfance qui ne sont pas terminés et le bonheur tant attendu se transforme en cauchemar.

Nous savons que cette réussite dépend essentiellement de nous. Si pour la maladie, la réussite professionnelle, le bien être, nous pouvons incriminer le destin, les parents, les autres, la société, il est plus difficile de le faire pour la relation de couple que nous avons fondée. Nous savons qu’elle dépend de nous, de nos choix.. 

Lorsque nous rencontrons des difficultés, dans un premier temps, nous sommes amenés à en imputer la responsabilité à l’autre et à vouloir qu’il change.  Nous allons vite être amenés à prendre conscience que nous avons notre part de responsabilités et de torts. Et là encore, ce sera vécu comme un échec personnel. 

Cependant les crises de couple relèvent souvent d’intrications systémiques dont les partenaires ne sont pas conscients et dont ils ne peuvent rendre l’autre responsable. Ces crises s’enracinent dans leurs systèmes d’origine dont ils sont complètement effets. Les Constellations familiales permettent de mettre au jour ces dynamiques de fond qui sapent une relation et e permettent aux couples de trouver  souvent une issue favorable. Il y a des événements dans le système qui ne peuvent être changés (décès d’un enfant, d’un partenaire, la maladie ou l’exil d’un aïeul) mais le fait de voir ces événements et leurs incidences sur le système actuel va permettre une distanciation, un détachement et la solution de la constellation orientera l’attention des partenaires vers des changements possibles et positifs.

Le travail de Bert Hellinger a permis de mettre en évidence des sources importantes de perturbations dans un couple qu’une constellation  rendra visibles : 
un des partenaires suit le destin d’un de ses aïeux : il veut mourir comme  une tante morte très jeune d’un cancer ou une arrière grand mère morte en couches ou un grand père mort en Indochine. La personne dit inconsciemment “je pars avec toi, je veux mourir comme toi”. Il sera alors important de mettre en évidence cette intrication et de permettre à la personne de dire à la personne à laquelle elle est identifiée : “sois bienveillante avec moi quand je reste avec mon mari ou avec ma femme, je te vois maintenant et je te laisse avec ton histoire et tu peux  partir en paix”. Elle dira à son partenaire “je reste avec toi” et celui-ci pourra dire “je te garde avec amour”. S’il y a des enfants, 
un des partenaires suit un enfant avorté, mort-né, mort ; cela se voit souvent chez une femme qui souhaite rejoindre son enfant dans la mort. Toute son attention est tournée vers l’enfant mort ; c’est comme si elle était figée dans la mort et le destin de cet enfant. Elle n’a plus de disponibilité pour son conjoint ou même ses enfants ; elle ne les voit souvent pas. Son existence s’est comme arrêtée au moment du décès de l’enfant. 
un des partenaires suit son jumeau qui est mort in-utéro ou peu de temps après la naissance.
un des partenaires suit le destin d’un aïeul qui a été exilé, exclu du clan ; ainsi ce jeune homme récemment marié et qui aime sa femme mais il la quitte fréquemment, mu par une force invisible et incontrôlable à laquelle il ne comprend rien. Il se sent dépossédé de lui même et en même temps impuissant à agir autrement que dans cette fuite. 
un des partenaires veut partir à la place de l’autre ; un homme voit sa femme très dépressive et en danger , elle même suivant le destin d’un membre de son clan ; il attrape un accident grave, mu inconsciemment par l’intention suivante : “je pars à ta place pour que tu restes”.
un des partenaire reste lié à son partenaire précédent ; bien que divorcé, séparé, la relation n’est pas finie : il reste de la tendresse, de l’attachement, de la culpabilité ou des reproches qui font que les partenaires restent liés et ne sont pas disponibles pour une autre relation. Ou le partenaire précédent n’a pas été reconnue, honoré en tant que premier., notamment après le décès de l’un d’eux,
un des partenaire éprouve le sentiment qu’un aïeul n’a pu exprimer ; une grand mère a été déshéritée ou bafouée par son mari et n’a pas pu dire sa colère. La petite fille exprime vis à vis de son conjoint cette colère qu’elle ne peut contrôler, colère incompréhensible pour le mari. La jeune femme est débordée par ses colères et consciente des conséquences négatives sur sa vie de couple ; elle se sent dépassée par ces mouvements qui la font souffrir mais qui sont ingérables, incontrôlables.
un partenaire n’a pas pu accueillir pleinement le parent du même sexe que lui. Une femme qui se trouve coupée de sa féminité et de l’énergie des femmes de sa lignée aura des difficultés à s’abandonner à un homme, à vivre sa sexualité, sa féminité car c’est trop dangereux pour elle. Il sera alors important de comprendre la dynamique qui la lie à sa mère afin qu’elle puisse profiter du soutien de celle-ci et de la lignée maternelle. Ce genre de réparation permettra un pas vers le partenaire qui lui même ressentira plus d’attrait pour sa femme. Un homme qui n’a pas “acepter” et reconnu son père aura aussi des difficultés à affirmer sa masculinité et à se positionner en tant que mari. Lui permettre de reconnaître son père et de se relier à sa lignée paternelle lui redonnera de la force, de la présence, de la stabilité.
un partenaire qui est profondément marqué par le mouvement interrompu (°) a tendance à saborder sa vie sentimentale Il risque de quitter son conjoint alors qu’il a encore de l’affinité pour lui. C’est une pulsion irrésistible. Et il aura du mal à témoigner de la tendresse à son partenaire ayant peur de revivre la rupture et le désespoir auquel il n’a pu faire face en tant qu’enfant. Il est alors préférable de rompre plutôt que de prendre le risque d’être laissé.
si un des partenaires est stérile, cela constituera une difficulté dans la relation à moins qu’il puisse dire à son conjoint combien il est honoré par le fait qu’il reste avec lui et reconnaisse que cela est un grand privilège pour lui et qu’il peut compter sur lui.
si un des partenaires choisit de ne pas avoir d’enfant, cela mettra aussi la relation en danger. Si les partenaires restent ensemble, celui qui ne souhaite pas d’enfant devra honorer particulièrement  son conjoint qui consent à ce sacrifice.
si la douleur et la responsabilité d’un avortement ne sont pas partagés par les deux partenaires, la relation de couple risque de s’arrêter. Des phrases comme nous allons porter ensemble le chagrin et la douleur et nous te reconnaissons comme notre enfant vont faciliter un retour à l’équilibre.    

Voici quelques exemples de sources d’intrications qui vont polluer les relations d’un couple, malgré l’amour et la bonne volonté des partenaires. La plupart du temps, le fait de voir ces dynamiques  et de remettre de l’ordre dans le système actuel et/ou le système d’origine va permettre au couple de retrouver un nouveau souffle, d’évoluer vers des relations plus paisibles et constructives. Et si la séparation s’avère inévitable, les partenaires pourront la vivre avec plus de tranquillité, moins de culpabilité. Chacun se reconnaîtra, assumera sa part de torts et honorera tout ce qu’il aura reçu de bon de cette relation. Ainsi ils pourront se détacher l’un de l’autre et se retrouver libres pour autre chose, une nouvelle relation si tel est leur souhait."

 
(°) N.B. de Baudouin Labrique : en dissonance avec ce à quoi le nouveau né aurait dû s'attendre "bio-logiquement", le "mouvement interrompu" appelé aussi le "contact interrompu" est la séparation traumatisante subie pas les nouveaux-nés à la naissance à cause par exemple, d'un accouchement problématique, d'un important problème de santé de la mère et/ou de l'enfant, etc.  Plus de détails sur ce qu'implique encore le "contact interrompu" mais aussi tout ce qui est  engrammé dans le ventre maternel et tout ce qui découle de la relation particulière entre la mère et l'enfant à et après la naissance.

"Une grande partie des thérapeutes offrent des thérapies comportementales pour combattre

les symptômes des patients sans chercher leurs significations et leurs causes,

parce qu’ils sont persuadés qu’elles sont introuvables.

Pourtant, dans la plupart des cas elles le sont mais elles sont toujours cachées dans l’enfance,

et rares sont les personnes qui veulent la confronter. " Alice Miller.

 

" Sans prise de conscience, sans travail sur soi, nous sommes condamnés à reproduire ultérieurement
nos identifications d’enfant. Parfois à notre insu. Certains ont choisi de faire tout le contraire de leur famille.
Malheureusement, vivre le contre-scénario, c’est encore vivre en fonction du scénario.
Prendre le contre-pied, ce n’est pas accéder à la liberté d’être soi-même,

c’est agir à l’inverse en étant constamment dans la comparaison.
L’aventure d’une vie humaine, c’est avant tout l’aventure de la conscience.
Plus nous devenons conscients, plus nous devenons libres. Plus nous choisissons notre vie
au lieu d’obéir à nos programmations, plus nous épanouissons notre être unique,
indépendant, autonome. Plus nous sommes épanouis, plus nous épanouissons les autres"
Chantal Rialland.
N.B. Je ne mettrais personnellement qu'une réserve à ce magnifique texte :
je ne suis pas persuadé que nous avons quelque capacité à "épanouir les autres" ;
tout au plus nous leur en offrons la (libre) possibilité.
 

 

 

 

Humour  : les différences entre le cerveau de la femme et celui de l'homme (montage en diaporama :

                  si vous n'avez pas PowerPoint, téléchargez ici la version gratuite pour le visualiser)

                 "Le jour de ton mariage, n'oublie pas de dire à ta femme que si elle veut conserver

                   la brillance de son alliance, elle doit impérativement la laver dans de l'eau de vaisselle

                   au moins 3 fois par jours !" (Jean Yanne )

 

Conférences et ateliers proposés "D'où viennent les conflits, les déchirures du couple ?"

 et "Guérir des conflits des déchirures du couple"

 

 

 

 

Un beau mariage...

 

 

 

 

Just divorced...

 

 

 

 

Négliger sa femme...

 

 

                                                     --------------------------------------------------------------------

                                                                                            Principaux domaines abordés sur le site Retrouver son Nord :

                                                                   Santé  -  Dépendances  -  Couple  -  Famille  -  Habitat  -

                                                                               Développement personnel   Autarcie

                                                                                       envoyer un courrier à  Retrouver son Nord  vos avis reçus sur nos activités et sur ce site 

 

                                                                                              Pour être informé des nouveautés via la NEWSLETTER,

                                                                                                                                      cliquaer sur

                                                                                             

                                                                                        

                                                                              Découvrir ce que nous proposons en séance

 

                                                                                                                                    retour à laa page d'accueil